La confré­rie du caveau Saint-Martin

575664_10151495376541668_842557839_ncomite

Créée en 1974, la confré­rie a pour buts :

  • de promou­voir et faire connaître le chablis ;
  • de promou­voir le bon vin et la bonne table ;
  • de travailler au bon renom de Ferrières et à son exten­sion.

(Extrait du Livre d’Or de la Confré­rie du Caveau St Martin)

La confré­rie s’ap­pa­rente à une société très hiérar­chi­sée, avec 3 rangs bien distincts :

  1. A la tête de la confré­rie règne le conseil des Socles. A l’ori­gine, les Socles ont été les membres fonda­teurs et les insti­ga­teurs du Jume­lage Ferrières-Chablis : Joseph OTTE, Camille BOREUX, Maurice CAPITAINE, Albert ABRAHAM et André FAGNOUL. Aujourd’­hui, le conseil des Socles est consti­tué de Ferru­siens qui répondent au moins à 3 exigences :
  • Exer­cer un mandat au sein du Comité de Jume­lage ou de la Fête du Vin ;
  • Etre capables ce chan­ter (même faux) au moins un couplet de la célèbre chan­son « C’est à Ferire » ;
  • Répondre aux ques­tions que les admi­ra­teurs posent sur le site Ouaip de la confré­rie (lacon­fré­ri­re­du­ca­veua­saint­mar­tin­pres­de­le­gli­seau­clo­cherqui­penche.orgue)

A titre d’exemple, voici une des ques­tions posées sur ledit site :

Ques­tion de Valé­rie Giscard Destin d’Amel Y Dépou­lin

Les ceps de Char­don­nay jouissent-ils d’une idio­syn­cra­sie par rapport au sous-sol kimmé­rid­gien qui leur permet de trans­cen­der les lixi­viats hydro­ly­sables propres au terroir des grands crus ?

 

  1. Le Chapitre des Moel­lons rassemble les membres colla­bo­ra­teurs qui ont par leur mérites œuvré depuis des années au Jume­lage ou à la Fête du Vin ;
  2. Le 1er rang de la Confré­rie est celui de Dalle. Pour accé­der à ce rang il faut avoir contri­bué au renom de Ferrières et du Chablis et satis­faire au rude rite d’in­tro­ni­sa­tion, lors du chapitre annuel de la Confré­rie. Malgré tout le courage et l’in­gé­nio­sité dont le candi­dat doit faire preuve pour satis­faire aux épreuves, à l’is­sue de celles-ci il ne sera que Dalle.

 

A ce jour, 196 personnes ont été intro­ni­sées au rang de Dalle.

En 2001, l’as­sem­blée de dalles, le chapitre des moel­lons et le conseil des socles de la confré­rie déci­daient à l’una­ni­mité de créer le titre hono­ri­fique de Fût (dans le sens archi­tec­tu­ral du terme, c.-à-d. la tige d’une colonne entre la base et le chapi­teau). Ce titre ne peut être accordé qu’à titre tout à fait excep­tion­nel, à des ex-socles qui ont marqué la Confré­rie de manière indé­lé­bile.

A ce jour, ce titre n’a été décerné qu’à 2 person­na­li­tés :

Milou NEUFORGE et Freddy KERSTEN

 

La confré­rie honore chaque année le patron des vigne­rons, Saint Vincent, à l’oc­ca­sion de son chapitre, suivi d’un banquet.

C’est la confré­rie du caveau Saint Martin qui inau­gure chaque année la fête du vin.

Depuis quelques années, la Confré­rie permet aux amateurs de Ferrières et d’ailleurs de (re)décou­vrir des vins de Chablis, lors de séances de dégus­ta­tion  en propo­sant des vins de viti­cul­teurs qui parti­cipent au Jume­lage de Chablis et Ferrières.

Le comité de jumelage Ferrières Chablis

Et dire que nous aurions pu être jumelés avec Hardthausen am Kosher ou Trnovije pri Ceiju. Aussi nous devons vouer une reconnaissance sans borne aux  bienfaiteurs qui, en 1964, ont œuvré à la construction du jumelage entre Ferrières et Chablis : sans eux, nous ne connaitrions sans doute pas la fameuse andouillette (labellisée AAAAA !)

Ainsi, sous l’égide de Camille Boreux, alors Bourgmestre de Ferrières, et de Maurice Capitaine, Président du Comité de Jumelage, Ferrières accueillit une importante délégation de Chablis, en grande pompe (Piedboeuf à l’époque) pour la 1ère  fois en juin 1964. Deux mois plus tard, c’était au tour des Ferrusiens de découvrir Chablis. Personne à Ferrières ne se doutait alors que Chablis, Porte de la Bourgogne, était en bord d’eau, avec le Serein qui berce les terroirs des Grands Crus.

Nos communes jumelées ont récemment fêté leurs noces d’or. En 50 ans, notamment au travers de nombreuses rencontres orchestrées par le Comité de Jumelage de Ferrières et son homologue de Chablis,  des amitiés indéfectibles sont nées entre de nombreuses familles et souvent dépassent les rencontres officielles des anniversaires du jumelage.

C’est aussi depuis plus d’un demi-siècle que le Comité de Jumelage est le maître de cérémonie pour organiser les rencontres entre les 2 municipalités, principalement lors des importantes cérémonies anniversaires tous les 5 ans.

Depuis quelques années, une délégation va jouer les irréductibles gaulois pour vendre une bière locale à Chablis, lors du marché des vins e des fleurs (1er samedi de mai) et du marché nocturne (1er vendredi d’août).

Il est bon de rappeler que notre Fête du Vin est née du jumelage : lors de l’échange des cadeaux à Chablis en 1964, Le Bourgmestre de Ferrières fit le vœu de créer une Fête du Chablis à Ferrières. Ce vœu fut exaucé l’année suivante, avec la participation de 15 viticulteurs chablisiens.

« C’est à Chablis que le verre devint blanc »

Les membres du comité